Belle peau

Le sport, un excellent anti-rides

Le sport est connu pour ses nombreux bienfaits sur l’organisme. Une étude canadienne a aussi permis d’attribuer au sport une vertu anti-âge.

Le sport : une action anti-âge insoupçonnée

sport medecine anti âgeLe sport, c’est bon pour le cĹ“ur, pour la santĂ© et pour la beautĂ©. Faire du sport permet de rester jeune plus longtemps, et cela se lit sur le visage, car il ralentirait le phĂ©nomène de vieillissement de la peau et l’apparition des rides. On observe d’excellents rĂ©sultats chez les personnes qui pratiquent une activitĂ© physique rĂ©gulière, Ă  raison de trois heures par semaine. Chez des personnes d’une quarantaine d’annĂ©es, les caractĂ©ristiques de l’épiderme sont identiques Ă  celles qui ont vingt ans de moins. Cela a Ă©tĂ© observĂ© grâce Ă  une biopsie effectuĂ©e sur une parcelle de la peau des fesses, très rarement agressĂ©e par les rayons du soleil.

Le ralentissement du vieillissement cutané n’est pas la seule action positive du sport. Il entraîne aussi un inversement du phénomène grâce à une augmentation de la concentration de protéines appelées myokines (IL-5) qui sont produites par les cellules musculaires. Cette augmentation peut aller jusqu’à 50% sous l’effet d’une activité physique régulière.

Une étude a fait la lumière sur l’effet anti-âge du sport

L’Université canadienne McMaster a mené cette étude sur une population de 29 individus de 20 à 84 ans. Les résultats ont ensuite été communiqués lors du 23 e congrès annuel de la société américaine de médecine du sport ou AMSSM, et diffusés dans la revue américaine PNAS. L’étude a été supervisée par le docteur Mark Tarnopolsky, spécialiste en médecine sportive et chef du service des maladies neuromusculaires et des troubles neurométaboliques.

Parmi les 29 individus, une partie a été incitée à pratiquer au moins trois heures de sport par semaine. L’autre partie est restée sédentaire. Une biopsie a démontré que la peau des individus du premier groupe était nettement plus jeune.

La seconde partie de l’étude a été effectuée sur un groupe de sexagénaires. Ils se sont adonnés à un programme de remise en forme pendant un trimestre, ce qui a permis d’augmenter la concentration des myokines.

Cette étude poursuit un autre objectif : créer des soins anti-rides à partir de ces résultats obtenus. Cette option serait bénéfique pour ceux qui ne sont pas en bons termes avec le sport. Pour y parvenir, et pour identifier d’autres bienfaits anti-âge de l’activité physique, l’étude sera étendue sur une population plus importante.

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

9774