Belle peau

Le soleil et les grains de beauté

Le soleil et les grains de beauté ne font pas toujours bon ménage. Comment éviter qu’un grain de beauté ne se transforme en un cancer de la peau ? Quand consulter un dermatologue ? Les réponses.

soleil et grains de beauté

Le soleil et les grains de beauté : quels risques ?

Les grains de beauté sont esthétiques, comme leur nom l’indique. Mais quand ils deviennent trop nombreux, apparaissent spontanément à chaque exposition au soleil ou changent de forme, il y a un réel risque de mélanome.

Certains grains de beautĂ© peuvent en effet Ă©voluer en mĂ©lanome, un cancer de la peau de plus en plus frĂ©quent chez les femmes ces dernières annĂ©es. Les personnes Ă  la peau claire et très claire qui ont du mal Ă  bronzer ont une certaine prĂ©disposition Ă  ce type de cancer, d’oĂą l’importance de redoubler de vigilance si tel est votre cas. Le fait d’avoir de nombreux grains de beautĂ© est aussi un facteur de risque.

Comment différencier un mélanome d’un grain de beauté inoffensif ?

mélanomeUn grain de beauté ou névus possède un cycle de vie d’une cinquantaine d’années. Ces marques apparaissent généralement jusqu’à 30 ans et peuvent évoluer au fil du temps : ils peuvent devenir plus clairs, pileux, etc. Les grains de beauté d’une seule et même personne présentent souvent des caractéristiques similaires : leur couleur par exemple. Chez certaines personnes, ces taches pigmentées sont de couleur brun clair. Chez d’autres, elles sont beaucoup plus foncées. Dans les deux cas, l’apparition d’un grain de beauté de couleur différente devrait vous amener à consulter un dermatologue.

Un mélanome peut apparaître n’importe où sur la peau, aussi bien sur les parties exposées comme le visage, que sur des zones que l’on a tendance à dissimuler sous les vêtements, comme le dos.

Un grain de beauté présent depuis l’enfance peut se transformer en mélanome suite à des expositions répétées ou prolongées au soleil. Cela peut aussi concerner un grain de beauté apparu plus récemment. Il n’y a pas d’impératif, mais une grande surveillance est vivement conseillée.

Pour déceler les signes d’un mélanome, il faut être attentif à certains points, ce que l’on appelle la règle ABCDE :

  • A pour asymĂ©trie : un grain de beautĂ© prĂ©sentant une forme asymĂ©trique n’est pas toujours « normal ». Un grain de beautĂ© inoffensif est gĂ©nĂ©ralement rond ou ovale.
  • B pour bords irrĂ©guliers : les contours doivent ĂŞtre assez nets, mais si ce n’est pas le cas, il faut consulter.
  • C pour couleur disparate : une tache dont la teinte n’est pas uniforme peut prĂ©senter un risque pour la santĂ©.
  • D pour diamètre : un grain de beautĂ© dont le diamètre est supĂ©rieur Ă  6 mm est Ă  surveiller de très près.
  • E pour Ă©volution : un nĂ©vus dont l’aspect Ă©volue peut ĂŞtre dangereux.

La surveillance des grains de beauté

Une bonne surveillance est la meilleure arme de prévention. Si vous constatez un ou plusieurs points mentionnés précédemment, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin ou un dermatologue. Lui seul pourra réellement conclure s’il s’agit d’un mélanome ou non.

L’auto-examen est tout aussi important. Faites-le régulièrement pour voir si de nouvelles taches sont apparues ou si d’anciens grains de beauté ont changé. Pour ce faire, mettez-vous entièrement nu et examinez chaque centimètre de peau devant le miroir. Il ne faut rien oublier, y compris les endroits difficilement accessibles ou auxquels on ne pense pas toujours, comme les parties génitales, les orteils et le cuir chevelu. En cas de doute, consultez un médecin.

Un grain de beauté qui démange ou qui saigne et ne guérit pas est également un motif de consultation.

Si un grain de beauté est jugé dangereux par le dermatologue, il peut procéder à son extraction totale ou partielle. Dans tous les cas, les tissus prélevés pourront être examinés pour détecter un éventuel cancer.

Comment se protéger ?

Une exposition trop importante au soleil, surtout sans protection adĂ©quate est un des facteurs qui favorisent le dĂ©veloppement d’un mĂ©lanome. Il est alors essentiel de porter un chapeau et d’appliquer une crème solaire avant chaque exposition et toutes les deux heures pour une meilleure protection de la peau et pour minimiser les risques de cancer. 

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

2058