Belle peau

Urticaire solaire : explications, traitements et diagnostique

Chez certaines personnes, une exposition au soleil fait apparaître des marques disgracieuses qui rappellent les piqûres d’ortie. Il s’agit le plus souvent d’une urticaire solaire, une forme d’allergie qui touche essentiellement les femmes de 20 à 40 ans.

L’urticaire solaire : de quoi s’agit-il ?

L’urticaire solaire est l’une des nombreuses manifestations d’une allergie au soleil. Elle est principalement causĂ©e par les rayons ultraviolets UVA et UVB, et apparaĂ®t seulement quelques minutes après une exposition au soleil. Les zones dĂ©couvertes, comme les jambes et les bras, sont les premières concernĂ©es. Il se peut que d’autres parties du corps couvertes par des vĂŞtements lĂ©gers soient aussi touchĂ©es. Des sensations de brĂ»lures ou de picotements accompagnent le plus souvent cette Ă©ruption cutanĂ©e, mais tous ces dĂ©sagrĂ©ments disparaissent dès que l’on se met Ă  l’ombre. Dans les cas les plus graves, cette allergie peut devenir handicapante au point de vouloir rester Ă  la maison.

Comment diagnostiquer une urticaire solaire ?

urticaire solaireLe moyen le plus simple de savoir si l’on est allergique est d’observer tous les symptômes pendant et après une exposition au soleil. L’urticaire solaire se manifeste de plusieurs façons après environ 15 minutes d’exposition : marques inesthétiques, vives démangeaisons, sensations de brûlure, parfois même un grand malaise ou une syncope.

La consultation d’un médecin permettra de confirmer ou d’infirmer le diagnostic. Il vous posera alors des questions sur tout ce que vous avez fait. Il peut aussi proposer de faire un phototest afin de mesurer le niveau de photosensibilisation de la peau. Ce test consiste à reproduire la réaction déclenchée par les rayons ultraviolets au contact de la peau.

Traitement, conseils et précautions en cas d’urticaire solaire

Il n’y a pas vraiment de traitement contre l’urticaire solaire. Cette allergie évolue au fil des années et peut s’aggraver si l’exposition au soleil est trop importante. La bonne nouvelle est qu’elle finit toujours par disparaître.

À défaut de pouvoir éliminer rapidement cette forme d’urticaire, il convient de traiter les symptômes lorsqu’ils apparaissent. Les antihistaminiques sont efficaces pour soulager les démangeaisons. En cas d’œdème de Quincke, une injection d’adrénaline est envisageable.

Pour éviter que les crises ne surviennent, le meilleur conseil est de porter un chapeau ainsi que des vêtements légers, mais qui couvrent une grande partie du corps. Il faudrait aussi éviter de sortir aux heures les plus chaudes et ensoleillées, et de rester à l’ombre.

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

6203