Belle peau

Vitamine D et soleil

Le soleil est l’une des principales sources naturelles de vitamine D, un élément qui joue un rôle prépondérant pour l’organisme. Sa présence est bénéfique pour prévenir de nombreuses maladies. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette précieuse vitamine.

La vitamine D, qu’est-ce que c’est ?

soleil et vitamine DLa vitamine D n’est pas à proprement parler une vitamine. Il s’agit plutôt d’une prohormone liposoluble qui peut se dissoudre dans la graisse et se présente chez l’homme sous deux formes différentes. La première est la vitamine D2 ou ergocalciférol d’origine végétale et le D3 ou cholécalciférol provenant des animaux. Si elle est si importante pour l’organisme, c’est parce qu’elle produit du calcitriol qui permet de fixer le calcium dans toutes les cellules du corps, qu’il s’agisse de la thyroïde ou des cellules sanguines. Les principes actifs de la vitamine D vont également stimuler plusieurs centaines de gènes qui, de fil en aiguille, activeront les protéines. Elle a aussi la capacité de réparer l’ADN.

Les vertus de la vitamine D

La vitamine D présente de nombreuses vertus pour l’organisme. Elle a des effets conséquents sur les muscles qu’elle contribue à renforcer. Chez les femmes, cette vitamine diminue les dysménorrhées ou douleurs menstruelles. Elle participe aussi à la croissance des os. En cas d’accident, elle aide à les réparer.

Le renforcement du système immunitaire entre également dans ses attributions. Selon des études menées au Canada, la vitamine D aide le corps à faire face aux infections respiratoires comme l’explique le Dr Brigitte Houssin dans son ouvrage « Soleil, mensonges et propagande ». En effet, lorsque le corps n’est pas carencé en cette vitamine, il résiste mieux à certains virus comme celui de la grippe ou celui du VIH.

Cette vitamine facilite également l’absorption du calcium par l’intestin grêle, ce qui réduit les risques d’apparition de la maladie de Crohn, une inflammation chronique de l’intestin, ou de certains cancers. C’est ce que confirme l’étude sur la sclérose en plaques menée au sein de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière qui met en exergue le fait qu’en comblant les carences d’un sujet souffrant de cette maladie, les poussées sont beaucoup moins fortes et sont considérablement réduites.

Les besoins en vitamine D

La vitamine D est donc indispensable à l’être humain. Cependant, les besoins sont infimes puisque 37,5 nanomoles par litre à 80 nanomoles par litre de sang suffissent pour préserver la santé. Le taux idéal sera toutefois déterminé en fonction de l’âge. Chez les nouveaux nés, s’il est inférieur à 11 nanogrammes par millilitres de sang : il y a carence. À noter que chez les très jeunes enfants, cela pourrait provoquer le rachitisme, une maladie atteignant les os à croissance rapide.

Les sources de vitamines D

  • Le soleil

L’une des principales sources de vitamine D est le soleil. Ici encore, plusieurs paramètres jouent un rĂ´le important. La durĂ©e de l’exposition au soleil et les rĂ©sultats obtenus dĂ©pendront de la pigmentation de l’individu. Les personnes Ă  la peau foncĂ©e ont par exemple un taux moindre de vitamine D que celles Ă  la peau claire. Les personnes âgĂ©es sont dans le mĂŞme cas. La surface qui recevra les rayons du soleil doit ĂŞtre maximale pour obtenir la quantitĂ© de vitamine D dĂ©sirĂ©e. Les besoins augmentent en vieillissant. Après 70 ans, ils seront de 15 microgrammes. Une femme enceinte, quant Ă  elle, a besoin de 5 microgrammes. Il ne faut pas oublier que s’exposer au soleil sans protection est dangereux, car cela augmente le risque d’avoir un cancer de la peau. Pour Ă©viter cela, il suffit d’une exposition quotidienne n’excĂ©dant pas 30 minutes, en Ă©vitant les heures de fortes chaleurs entre midi et 16 heures. N’oubliez pas d’appliquer votre crème solaire.

  • L’alimentation

Les aliments constituent un apport non négligeable en vitamine D. Les céréales et les produits laitiers en sont les principaux fournisseurs. Les poissons gras apportent également une quantité conséquente. Les huiles de foie de poisson ont, elles aussi, une teneur élevée en vitamine D3, comme c’est le cas de l’huile de flétan ou l’huile de carpe en particulier. Mais les sources alimentaires ne sont pas suffisantes pour atteindre le taux requis en vitamine D.

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

9424